La Tête dans les Étoiles 

L'hypnose :

ouvrir les portes de son imaginaire

"Ce que nous accomplissons à l'intérieur transforme la réalité extérieure."

-Plutarque

Petite, lorsque la douleur physique et mentale m’était insupportable, j’ouvrais grand les portes de mon imagination et je m’enfuyais dans des lieux qui me rendaient heureuse, qui m’apaisait, un endroit où je savais que je me sentirai bien. L’imagination est une capacité que nous avons tous en nous : cela donne naissance à la créativité, aux rêves mais surtout l’imagination est un refuge essentiel aux difficultés que nous rencontrons tous, à un moment ou un autre,  dans notre vie. Différentes thérapies (sophrologie, hypnose) exploitent notre imaginaire afin de nous apaiser, de renforcer la confiance en soi, de soulager la douleur, de lâcher prise... et bien davantage.

J’ai toujours eu un monde imaginaire très intense. Ma réalité m’exposant à des épreuves de vie rudes et difficiles dès mon plus jeune âge, j’ai su m’évader tout de suite, m’extirper de la douleur et trouver refuge en moi : mon imagination et ma créativité m’emmenaient dans des mondes lumineux où la souffrance et mes soucis de santé n’existaient plus. Je pouvais ainsi faire des choses qu'ils m'étaient impossible de réaliser dans notre réalité car le monde de l'imagination est sans limite.

"La logique vous mènera d’un point A à un point B.

L’imagination vous emmènera où vous voulez".

- A. Einstein

Ce besoin de me retrouver dans mon monde a continué de grandir en moi. À l’adolescence et à l’âge adulte, cette capacité d’imagination et d’évasion ne s’est pas arrêté. Je me demandais alors pourquoi j’avais toujours en moi cette possibilité d’aller me réfugier dans mon imaginaire croyant que c’était un truc d’enfants et que lorsque je serai adulte mon univers s'effacerait. Je suis finalement devenue adulte et il est toujours présent en moi. Je n'ai pas besoin de poussière de fée pour le rejoindre, juste d'un esprit ouvert à toutes les possibilités. Bien plus tard, une thérapeute m’avait demandé comment j’avais réussi à surmonter (psychologiquement) mon accident et tout ce qui s’en était suivi. C’est à ce moment-là que j’ai compris que mes évasions dans mon imaginaire était ma soupape de sécurité et qu’elles m'avaient permis et me permettaient toujours de franchir mes obstacles du quotidien.

L’imagination et le besoin d'un monde magique n’appartiennent pas qu’aux enfants. En effet, pourquoi ce besoin d’une autre réalité disparaîtrait-il après l’adolescence ? En chacun de nous, il existe un chemin vers une autre réalité. En empruntant ce chemin, vous pourriez atteindre le lâcher prise et donner enfin à votre vie la dimension qu'elle mérite.(1)

« Tout le bonheur des hommes est dans l’imagination »

- Marquis de Sade

Votre monde imaginaire, cette autre réalité, est disponible en vous à tout moment. L'hypnose et la sophrologie sont des techniques qui vous permettent d'y avoir accès si vous avez des difficultés à vous déconnecter pour atteindre votre imaginaire ou votre créativité.

Dans mon article "Rallumons notre cerveau", je vous explique comment fonctionne notre cerveau d'un point de vue neurologique et comment il nous est possible de créer de nouveaux réseaux neuronaux afin d'enregistrer de nouvelles informations. En effet, notre cerveau est malléable et se développe tout au long de notre vie: Chaque jour, nous perdons des neurones, mais nous en créons aussi et développons en permanence de nouvelles connexions entre nos neurones. C'est ainsi que notre cerveau se reconfigure jour après jour. Il n’y a pas d’âge pour créer et développer de nouvelles connexions et donc pour apprendre. Plus notre cerveau est stimulé, plus il se développera! Il est comme un muscle qu'il faut entraîner en permanence.(2)

Notre imagination est produite par plusieurs régions de notre cerveau. Selon une équipe de chercheurs du Darmouth College dans le Massachusetts "l'imagination prend naissance grâce à l'activation de plusieurs régions cérébrales. Ces dernières se synchroniseraient pour fabriquer de nouvelles idées ou images". En effet, notre cerveau doit intégrer plusieurs informations et les mélanger pour construire une image toute neuve.(3)

Chacun de nous a en lui des ressources extraordinaires qui sont dissimulées dans la partie inconsciente de notre cerveau. Elles sont alors difficile d'accès mais avec de l'aide et de l'entraînement, nous avons tous la possibilité de faire ressortir le meilleur de nous. L'hypnose est un moyen de chercher ces ressources inconscientes et de les rassembler afin de les faire passer dans la partie consciente de notre cerveau. Ainsi, l'hypnose peut nous donner des solutions et faire remonter à la surface des évènements ou des douleurs cachés afin de les libérer.

Au moment de mon burn-out, j'ai consulté une thérapeute pour m'aide à approfondir ma pratique. Jusque là, j'arrivais très bien à me déconnecter et rejoindre mon imaginaire par moi-même, mais pour une demande plus spécifique comme la reprise de la confiance en soi et la diminution de mes douleurs je devais faire appel à une personne expérimentée.

Comme je vous l'explique dans mon article "Aimer son corps", l'hypnose et l'auto-hypnose sont des techniques qui nous permettent de rentrer en communication avec la partie inconsciente de notre cerveau en plongeant dans un état de conscience modifié. Cet état est un phénomène que beaucoup d'entre nous ont déjà expérimenté lorsque notre esprit se concentre sur une chose bien précise et ainsi, il se déconnecte de son environnement. On qualifie cet état de rêverie, or nous sommes à ce moment-là dans un état d'hypnose qui nous offre la possibilité de communiquer avec nos émotions profondes.(4)

 

La maîtrise de cet état hypnotique nous permet d'effectuer de multiples transformations en nous : en accédant à nos ressources intérieures, nous avons ainsi le pouvoir de dépasser des peurs, de résoudre des évènements traumatiques, de lutter contre le stress ou encore de nous recentrer sur nous-même pour atteindre une relaxation intense et de permettre à notre mental de lâcher-prise.(4)

Lorsque nous arrivons à entrer en hypnose par nous-même, nous pourrons pratiquer l'auto-hypnose, ainsi nous n'aurons plus besoin d'une thérapeute pour nous guider. L'auto-hypnose nous permet alors d'être notre propre guide.(4)

Comment fonctionne l'hypnose :

Notre esprit est formidable : En fermant nos yeux, il est capable de faire surgir devant nous les images de choses que nous désirons faire, avoir, ressentir... Lorsque nous imaginons quelque chose de positif (de négatif, d'inspirant, de motivant...), nous suscitons en nous des émotions positives (négatives, inspirantes, motivantes...). Nous pouvons donc largement décider quelles émotions nous souhaitons activer en nous à n'importe quel moment. Nous pouvons ainsi devenir le metteur en scène de nos pensées et décider par nous-même ce que nous voulons créer dans notre cerveau. Nos émotions et nos sentiments sont directement influencés par les images qui défilent dans notre tête. Comme cela vaut pour toutes les pensées que nous laissons vivre en nous, il est préférable d'avoir des pensées constructives et positives pour ne pas s’auto-détruire en imaginant toujours le pire.(5)

"La personne qui nourrit constamment des pensées négatives et envisage l'avenir avec pessimisme s'installe inutilement dans une atmosphère néfaste et se prive d'une partie de son énergie. C'est un peu comme si elle se boycottait elle-même."

- Bettina Lemke

Ainsi, en focalisant notre esprit sur une chose positive qui nous donne confiance, force et énergie, nous allons égayer notre climat intérieur, nous sentir plus forte ce qui augmentera notre confiance en nous. Grâce à l'hypnose, nous allez donc apprendre à travailler sur nous-même, à nous comprendre différemment et à retrouver la capacité d'agir sur nous.(5)

Quels sont les avantages de l'hypnose :

 

Prenons l'exemple du stress et de l'anxiété: la plupart du temps, des angoisses surviennent car nous repensons à une situation antérieure qui s’est mal passée et nous la projetons dans le futur. Un stress intense apparaît alors rien que d’y penser ce qui peut aller jusqu'à déclencher une crise d'angoisse. La peur focalise notre attention qui ne parvient plus à prendre de la distance et du recul face à nos craintes. Notre espace psychique est entièrement envahi par l’anxiété. C’est ce qu’on appelle communément une auto-hypnose négative "subie" car nous sommes dans un état d’hypnose que nous n'avons pas choisi et nous n’avons aucun contrôle sur nos réactions mentales et physiques.(6)

L'hypnose va nous aider à comprendre les fonctionnements qui nous échappent et à appréhender certains de nos processus internes (comme la crise d'angoisse) pour reprendre le contrôle de ces situations d'angoisse. L'hypnose nous permet d'entrer à l’intérieur de nous en plongeant dans un voyage qui nous amène à la rencontre de notre inconscient.

À ce moment-là, plusieurs possibilités nous seront offertes :

  • trouver la signification profonde de certains comportements que nous avons appris et que nous ne comprenons pas.

  • donner des informations utiles à notre inconscient pour résoudre nos problème et nous aider à désapprendre les comportements bloquants.

Pratiquer l'(auto-)hypnose :

Je vous donne ici une marche à suivre assez générale pour expérimenter l'auto-hypnose afin de vous apaiser. Si vous n'avez jamais pratiquer l'hypnose et que vous souhaitez continuer le travail pour des résultats plus approfondis, je vous conseille vivement d'aller consulter un(-e) hypnothérapeute expérimenté(-e) (je n'ai hélas pas de bon thérapeute à vous communiquer pour cet article; mes bonnes adresses étant obsolètes actuellement).

 

Au début, il est conseillé de commencer par des objectifs de détente et de relaxation. Lorsque vous aurez expérimenté l’état d'hypnose et ressentirez qu’il est possible d’aller plus loin, vous pourrez commencer à explorez vos ressources pour modifier votre comportement.(7)

Étape 1:

Isolez-vous du bruit et d’un environnement trop intrusif, surtout pour les premières fois. Installez-vous confortablement sans aucune gêne ou point de contact douloureux. Et bien évidemment, éteignez vos téléphones portables.

Étape 2:

Il est important de se fixer un objectif avant la pratique. Dans un premier temps, je vous conseille d’écrire votre objectif  et de vous fixer un temps avant de commencer la séance. Gardez en tête que celui-ci doit être simple mais aussi réaliste pour percevoir les premiers résultats. Formulez cet objectif de manière positif. Évitez de le formuler à la négative, cela ne donnera rien de constructif comme nous avons pu le voir ci-dessus. Ainsi, définissez votre objectif pour orientez votre séance selon les 3P : un objectif Possible, Personnel et de manière Positive.(8)

Étape 3:

La respiration abdominale

Pour se préparer à entrer en état d'hypnose, il est important d’être dans un esprit calme et ouvert. La respiration abdominal va vous permettre d'apaiser votre mental pour avoir plus de facilité à vous laisser guider dans cet état d'hypnose enveloppant et agréable. Sur le plan physiologique, cette technique vous permet d’oxygéner votre cerveau ce qui va vous aider à vous détendre naturellement :

  • Posez légèrement une main sur votre bas ventre et l'autre sur votre poitrine. Inspirez lentement et profondément par le nez. Ressentez l'air descendre dans votre abdomen et le gonfler puis remplir votre thorax. Votre ventre se gonfle puis votre thorax se soulève.

  • Gardez l'air quelques secondes : 3 à 10 secondes selon votre aptitude. Avec la pratique vous réussirez à augmenter ce temps tel un bon yogi.

  • Expirez par la bouche pour vider entièrement l'air accumulé dans votre corps. Votre thorax s'abaisse et votre ventre se dégonfle. Répétez l'exercice 4-5 fois minimum pour une bonne détente.

Grâce à ces respirations profondes, vous parviendrez à atteindre un bon niveau d’apaisement. Vos muscles se détendront, et votre inconscient deviendra plus réceptif à l’auto-suggestion.(8)

La relaxation musculaire

Il y a beaucoup de techniques efficaces pour entrer dans un état de conscience modifié. Je vais vous en proposer quelques-unes, choisissez celle qui vous conviendra le mieux. Vous pouvez aussi en créer une, cela sera encore plus efficace:

  • Effectuez la respiration abdominale décrite ci-dessus en y ajoutant l'intention qui va suivre : À chaque expiration, représentez-vous tout votre stress sortir de votre corps; puis à chaque inspiration, un calme rentrée au plus profond de votre être. Vous êtes ainsi de plus en plus serein/sereine et vous lâcher du lest à chaque expiration. Ainsi vous vous sentez flotter.

  • Effectuez la respiration abdominale décrite ci-dessus en y ajoutant l'intention qui va suivre : Au lieu de vous représentez votre stress qui sort à chaque expiration, imaginez une couleur sombre (noir, rouge, gris, pourpre...) sortir de votre corps. Expulsez cette couleur qui représente vos pensées néfastes, votre stress, vos angoisses, tout ce dont vous voulez vous débarrassez. Lors de l'inspiration, remplissez votre corps d'une couleur claire, lumineuse ou chaleureuse qui représente la détente, la joie, une attitude positive, tout ce qui vous fait vous sentir bien : blanc, jaune, rose...

  • Pratiquez quelques respirations profondes pour atteindre un état plus calme et commencer à vous détendre. Visualisez ensuite une petite bulle jaune de lumière dorée au milieu de votre cage thoracique. Imaginez qu’elle commence à grandir et prenne petit à petit de plus en plus de place dans votre corps. Portez toute votre attention sur cette bulle brillante et dorée qui grandit en vous et englobe petit à petit tout vos organes, vos membres jusqu’à vous entourer entièrement. Vous êtes maintenant imbibé par cette lumière parfaite qui vous apporte calme et sérénité. Cette bulle est votre protection et elle vous apporte un relâchement totale. Chaque petite parcelle de votre corps est complètement détendue.(9)

 

Peu importe la technique que vous choisirez, ce qui compte c’est l’attention avec laquelle vous faites cet exercice. Plus vous porterez votre attention sur vos muscles qui se détendent à chaque expiration, et plus vous entrerez facilement et rapidement dans un état de conscience modifié. Bien sur, il ne faut pas s'énerver si vous n'y arrivez pas du premier coup, il faut être patient et tolèrent envers vous. Chacun a son rythme.(6)

Étape 4:

Construisez mentalement votre lieu de sécurité  ("safe place" en anglais) : laisser votre imagination créer un lieu qui, pour vous, est paradisiaque. Tout est possible, vous avez l’autorisation de faire le lieu de vos rêves ou rien ni personne ne pourra entrer. La recherche de ce lieu sûr et relaxant permet d’ouvrir un espace où vous vous sentirez protégé des pensées intrusives dont vous souffrez. Cela vous aidera à vous relaxer et à augmenter votre sentiment de bien-être.(10)

C’est à ce moment que vous pouvez alors communiquer avec votre inconscient et adressez les auto-suggestions que vous avez défini au début de la séance.

Étape 5:

Sortez de l’état de conscience modifié en décidant au début de la séance combien de temps vous voulez qu'elle dure : 20 minutes est une bonne durée pour une séance (selon moi). Cela peut-être plus ou moins, c'est à vous de décider. Si vous désirez par exemple être sous hypnose pendant 20 minutes, il vous suffit de vous le dire ou de le noter sur votre feuille à côté de votre auto-suggestion. Lorsque votre séance va se dérouler, vous remarquerez au bout d'un moment que vous aurez l’impression ou l'envie de terminer l'expérience hypnotique et de vouloir remonter de vous-même vers votre état conscient. Ce sera le temps pour vous de respirer profondément 5 fois en comptant à rebours en même temps que vous inspirerez par le nez et expirerez par la bouche. Vous ouvrirez ensuite lentement vos yeux et prendrez un moment pour noter vos sensations.

L'hypnose ouvre les portes de votre monde imaginaire et de votre créativité

Par la diminution du rythme cardiaque et respiratoire, l'hypnose montre des signes physiologiques de détente et de relaxation profonde. Ces données cliniques prouve que l'hypnose a un impact réel sur notre mode de vie. Ainsi, cette pratique est de plus en plus souvent abordée dans les hôpitaux pour accompagner ou soulager les patients qui le souhaitent.(10)

 

De plus, en enregistre l'activité électrique du cerveau pendant une séance d'hypnose, on observe que l'onde qui est émise par le cerveau pendant l'état d'hypnose est la même que l'onde produite lors de notre sommeil paradoxal, c'est-à-dire le moment du sommeil où l'on fabrique les rêves.

"Nous n'avons pas besoin de magie pour transformer notre monde, nous portant déjà en nous le pouvoir dont nous avons besoin :

Nous avons le pouvoir d'imaginer mieux". - J.K. Rowling

Disclaimer

Je ne suis ni médecin, ni hypnothérapeute :

Le contenu de cet article est de la vulgarisation scientifique écrit par moi-même, avec l'aide d'articles et de livre cités en bas de pages.

par Célimène le 18 avril 2019

Inscrivez-vous

Entrez votre adresse mail pour être averti dès qu'un article est publié !
Ne vous inquiétez pas, vous ne recevrez aucun spam.
Rejoignez moi sur les réseaux sociaux:
  • Grey Facebook Icon
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

​© Août 2018 par Célimène Weber/La Tête dans les Étoiles, créé avec Wix.com

© Dessin du logo " La femme sur une balançoire céleste ", Avril 2018 par Michael Dudok De Wit

All rights reserved