La Tête dans les Étoiles 

Notre intuition

"Enterrée au plus profond de chacun d’entre nous, gît une conscience instinctive et sincère qui peut, si on le permet, être notre guide le plus sûr" - Prince Carlos

Le jour où je suis allée au centre de la douleur des HUG (Hôpitaux Universitaires de Genève), une des premières questions que l'on m'a posé était: "Selon vous, est-ce qu'un jour vos problèmes de santé vont s'améliorer et que vous pourrez aller mieux?" En gros, la femme médecin me demandait si je pensais qu'un jour je pourrais guérir? Sans réfléchir 1 seconde j'ai répondu: "oui, bien sûr". Encore aujourd'hui, lorsqu'on me dit que l'endométriose est une maladie chronique, c'est à dire qui revient et donc une maladie à vie, je n'arrive pas à le penser véritablement. C'est d'ailleurs pour cela que je continue, encore maintenant, à me battre pour trouver la solution qui me guérira. J'en suis persuadée, un jour j'irai mieux et je pourrais reprendre les activités que j'ai dû arrêter à cause des douleurs et construire de nouveaux projets. Je le sens au plus profond de moi: un jour j'irai mieux! Je ne serai pas guérie, ça je le sais, car mon hémiplégie restera toujours là, elle fait partie de moi et m'a construite; elle a fait de moi la femme forte et rayonnante que je suis aujourd'hui. J'aurai toujours des soucis liés à mon handicap mais je vis bien avec. J'ai donc toujours eu en moi ce savoir, cette connaissance que tout finira par s'arranger, ou plutôt par trouver un moyen de remettre en place le puzzle de la vie. Que dans la tempête, il y aura toujours un rayon de soleil pour nous éclairer et nous guider. Car bien sûr, la vie restera difficile avec son lot de surprises; ça on ne peut pas l'empêcher, ni le nier.

 

"J’ai le pressentiment qu’un jour tout s’emboîtera, que chaque effort trouvera son petit coin favori

et que toute attente aura sa récompense." (1)

La neuroscience de l'intuition ?

 

Intuition, pressentiment, voix intérieure, 6ème sens... appelez la comme vous le voudrez, l'intuition est un ensemble de conséquences qui provient de notre être intérieur, de notre vécu et d'un ensemble de connexions neuronales. Car non, cela ne provient pas de la boule de cristal de Madame Irma mais bien de nous-même, de l'intérieur, et d'une région bien spécifique dans notre cerveau. Et oui, notre cher cerveau, encore et toujours lui. Le chef d'orchestre de notre corps. Des neuroscientifiques ont démarré depuis bien longtemps déjà des recherches sur l'intuition: d'où est-ce qu'elle provient? qu'elle est son rôle dans nos prises de décision? Le docteur Keiji Tanaka de l’Institut des Sciences du Cerveau RIKEN réalisa une étude pour tenter de comprendre la formation cérébrale des pressentiments. Il y découvrît l'air cérébral impliqué dans le processus de notre intution: le précuneus. Le pré-cu-quoi?... Il s'agit de la zone cérébrale impliquée dans le ressenti du bonheur et est étroitement associé à la mémoire épisodique, au traitement visuo-spatial et à notre conscience.(2)

Le précuneus est associé à la création d’images mentales, à la mémoire autobiographique, à la représentation de soi ainsi qu'à notre conscience. (3)

Le précuneus est situé dans le lobe pariétal, exactement entre les deux hémisphère cérébraux. Notre cerveau est divisé en 4 parties que l'on appelle des lobes: le lobe frontal (centre des émotions, de la motricité, du raisonnement et du langage), le lobe pariétal (centre de l'orientation spatio-corporelle et des sensations corporelles: douleur, température, toucher...), le lobe occipital (centre de la vue) et le lobe temporal (centre de la mémoire, du comportement, de la compréhension du langage et de l'audition).

Les 4 lobes qui composent le cerveau. (4)

Le neuroscientifique, Antonio Damasio a découvert une deuxième aire cérébrale qui s’activait lorsque nous faisons appel à notre intuition pour prendre une décision: le cortex préfrontal ventro-médial (encore un mot à rallonge... pas très compréhensible tout ça), une région de notre cerveau où nous stockons le résultat de nos expériences antérieurs. Grâce aux souvenirs stockés dans notre cortex préfrontal ventro-médial, nous pouvons savoir si une expérience a été bien vécu et reste un souvenir heureux, ou au contraire, si l'expérience a été mal vécu et donc, est à éviter pour ne pas souffrir à nouveau. Le cortex préfrontal ventro-médial nous permet ainsi de réaliser une analyse rapide en se basant sur notre vécu. Cette région cérébrale nous fait prendre des décisions par rapport à nos émotions. En effet, si une expérience passée déclenche en nous une émotion négative, notre décision ne sera pas la même que si elle déclenche en nous de la joie. Ainsi, la voix de l’intuition transmettra un message à notre esprit conscient. Une fois que nous aurons pris connaissance du message de notre voix interne, nous avons deux options qui s'offre à nous: soit nous allons écouter notre intuition (en cas de traumatisme par exemple, nous n'allons pas vouloir retenter l'expérience), soit nous allons réfléchir plus longtemps à la décision à prendre, même si nous savons que la dernière fois, l'expérience a été mal vécu. Nous réaliserons une évaluation plus minutieuse de la situation pour, par exemple, affronter et surmonter notre traumatisme. Cette décision sera prise car nous avons le pressentiment que, cette fois, cela se passera bien et donc, nous pouvons faire confiance à notre voix intérieure et à l'évènement à venir.(2)

 

L’être humain disposerai alors de deux systèmes de pensée : le premier est rapide et intuitif, alors que le second est plus lent et gouverné par la réflexion. Le célèbre psychologue et Prix Nobel d’économie Daniel Kahneman a déclaré : "La pensée intuitive est une affaire de perceptions. Elle se caractérise par un sentiment d’aisance et de rapidité".(5)

Le cortexe préfrontal ventro-médial nous aide à prendre des décisions en tenant comte de nos émotions.(6)

Apprenez à écouter votre voix intérieure :

À l'heure actuelle où de plus en plus de personnes souffrent de crises d'angoisse, d'épisodes stressant et de burn-out, savoir écouter son intuition est essentiel pour nous aider à prendre les décisions qui nous ferons du bien: Plus on écoutera son intuition, plus on sera en phase avec soi-même, et plus on se respectera.(2)

Vous est-il déjà arrivé de ressentir que vous ne devriez pas, par exemple, accepter un contrat, un job, une opportunité... sans réellement savoir pourquoi. Vous ne pouvez pas vous appuyer sur un fait réel pour expliquer votre décision, mais au fond de vous, vous savez que c’est la bonne décision à prendre. C’est probablement un signal de votre intuition. Quoi qu’inexplicable de façon logique, cette impression est tellement forte qu’elle vous pousse à la suivre.(7)

Être intuitif, c'est écouter au plus profond de nous. L'intuition exige de faire confiance à ce que l'on ressent alors que, bien souvent, le sentiment qui en ressort n'est pas rationnel et ne suit aucune logique. Pour avoir de l'intuition, il faut alors avoir foi en soi; croire en soi. Notre intuition agit un peu comme un détecteur personnel qui nous éclaire dans nos choix en restant en accord avec qui nous sommes véritablement. Notre voix intérieure est alors souvent un excellent guide. Il ne faut donc pas avoir peur de l'écouter.(7)

Pour le philosophe allemand Schopenhauer, elle était la marque de fabrique de toutes les œuvres de génie. Einstein, lui, la définissait comme une "sensation au bout du doigt". Pour moi, elle est une réaction corporelle qui me guide, une voix intérieure qui m'inspire et qui a su me donner, jusque-là, les meilleurs conseils. Il est donc important, selon moi, de suivre son intuition et de la développer au fur et à mesure des expériences que l'on peut vivre. Car, comme écrit plus haut, notre intuition ne sort pas de nul part mais de notre vécu, de notre capacité à nous adapter et à créer des solutions. Il faut donc savoir sortir de nos contraintes répétitives pour pouvoir commencer à développer notre intuition. Pour cela, il faut savoir être réceptif au moindres petites choses dans notre vie. En effet, notre intuition provient en grande partie de nos informations sensorielles captées par notre cerveau mais qui ne circulent pas jusqu'à notre conscience, explique la neurologue Régine Zékri-Hurstel. L’intuition est donc une pensée inconsciente car notre cerveau arrive directement aux conclusions et nous fait prendre des décisions sans que nous ayons conscience des perceptions subliminales qui nous y ont conduits. Régine Zékri-Hurstel ajoute que "notre intuition est connectée à notre banque de données sensorielles, toujours en mouvement, et s’adapte en permanence pour percevoir le moindre changement". Les plus intuitifs sont donc ceux qui ont le mieux développé leurs qualités sensorielles et qui sont réceptifs à toutes les petites choses, même les plus infimes, qui se passent autour d'eux. C'est pourquoi les personnes sensibles et hypersensibles sont plus à même de faire appel à leur intuition. Car elle prend naissance dans notre cerveau émotionnel.(8)

De plus, suivre nos intuitions contribueraient à notre bonheur. Plus précisément à notre neuro-bonheur : "Le fait d’intégrer l’ensemble des données de notre environnement, de notre présent, va améliorer notre devenir, et découvrir, grâce à cette porte ouverte sur notre cerveau, les codes d’accès personnalisés de notre bien-être sensoriel" affirme la neurologue Régine Zékri-Hurstel. La confusion règne souvent dans nos vies où les possibilités sont devenues infinies. L’intuition peut alors être une boussole précieuse dans ce monde de consommation excessif. Notre intuition est alors l'opportunité de modeler son quotidien au plus près de nos besoins, de nos envies et de nos compétences.(8)

L'intuition est un retour au source, un retour à la simplicité et à l'écoute de son corps et de son être. Ayez donc confiance en votre intuition et écoutez ce pressentiment qui emballe votre cœur et vous guide. "Car parfois, deux yeux bandés voient mieux qu’un esprit aveugle".(1)

par Célimène, le 08 octobre 2019

Inscrivez-vous

Entrez votre adresse mail pour être averti dès qu'un article est publié !
Ne vous inquiétez pas, vous ne recevrez aucun spam.
Rejoignez moi sur les réseaux sociaux:
  • Grey Facebook Icon
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

​© Août 2018 par Célimène Weber/La Tête dans les Étoiles, créé avec Wix.com

© Dessin du logo " La femme sur une balançoire céleste ", Avril 2018 par Michael Dudok De Wit

All rights reserved