Bien connaître son corps pour gérer la douleur

Nous avons toutes et tous déjà ressenti la douleur. Qu'elle soit physique ou psychique, la douleur fait partie de la vie.  Nous consultons rarement lorsque nous ressentons une douleur sur une courte période. Nous avons toutes et tous éprouvé un jour la douleur ou le mal être, que ce soit à travers une blessure, un mal de gorge, une indigestion, ou même une rupture amoureuse... L'inconfort fait parti de notre vie, qu'il soit physique ou psychique, nous sommes toutes et tous passé par là à un moment ou un autre. À tout âge, la douleur nous dit que quelque chose ne va pas dans notre corps. "Le corps nous parle à travers la douleur et la maladie", c'est bien connu. Mais alors, quand la douleur devient souffrance, ou lorsqu'elle devient chronique, qu'est-ce que cela veut dire?

C'est bien connu, la douleur aiguë est un signal d'alarme émis par notre corps pour nous faire comprendre que quelque chose ne va pas. Notre corps se protège des agressions intérieures et extérieurs à travers la douleur.

 

Lorsque la douleur devient insurmontable et chronique, nous allons chercher une explication chez le médecin.

Depuis quelques jours, j'ai des douleurs digestives intentes et très violentes. La douleur est un cri du corps pour nous indiquer que quelque chose ne va pas. Mon corps, je le connais par cœur. Je peux ainsi savoir d'où ma douleur provient et savoir pourquoi j'ai mal. Mais aujourd'hui, je ne comprends pas ce que mon corps me dit. J'ai alors fait la chose à ne jamais faire dans ce cas là: douter. J'ai douté de moi; de mon corps. Douter de soi est le début de la perte de confiance en soi. Je suis déjà passé par là lors de mon errance médical. J'ai fait un travail gargantuesque pour retrouver la confiance que j'avais perdu.

Inscrivez-vous

Entrez votre adresse mail pour être averti dès qu'un article est publié !
Ne vous inquiétez pas, vous ne recevrez aucun spam.
Rejoignez moi sur les réseaux sociaux:
  • Grey Facebook Icon
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

​© Août 2018 par Célimène Weber/La Tête dans les Étoiles, créé avec Wix.com

© Dessin du logo " La femme sur une balançoire céleste ", Avril 2018 par Michael Dudok De Wit

All rights reserved